XVI MAISON-DIEV [#] - Rech. personnelles [#]

Maison Dieu du Dodal Lyon 1701-1715 - partie basse de la carte -MAISON DIEV, "Maison Dieu", "Hôtel Dieu" : pour imaginer ces premiers hôpitaux médiévaux, nous pensons naturellement à des grands bâtiments urbains, pourtant  encore bien rares au Moyen Age, à part dans quelques grandes agglomérations (Paris, Rome...) ---->[#].  "Hotel-Dieu"  peut aussi faire penser à ces complexes mi-hôteliers mi-médicaux, gérés par des moines, sur les chemins de pélerinage. Mais voici tout autre chose...

Et voici ... totalement inattendues ... des toutes petites MAISON DIEV ... des "Maison Dieu" minuscules, RURALES, des simples maisons de village, transformées en micro-hôpital de proximité, pour la louange de Dieu. Elles ont été exhumées de l'oubli par deux professeurs d'Université, au cours de leur étude sur les XIe - XIIIe siècles.

 
Monique BOURIN et Robert DURAND :
Vivre au village au Moyen-Age - Les solidarités paysannes du XIème au XIIIème siècle
(Presses Universitaires de Rennes - 2000 - 2ème édition)
[Extrait pp.78 sq. ] ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

avant 1234 - Maison Dieu à FAVERSHAM (Royaume-Uni)

maison_dieu_FavershamAu XIIIème siècle, plus que les confréries [...], c'est la floraison des hôpitaux et léproseries, petits établissements de villages, qui caractérise l'organisation de l'assistance. Au seuil du XIIIème siècle, le testament de Louis VIII mentionne 2000 léproseries. A la fin du XIVème siècle, le diocèse de Nantes aurait compté 230 léproseries et 124 établissements hospitaliers. (cf J. IMBERT 1947).

Dans chaque région, on dirait qu'une seule génération d'hommes est responsable de ces fondations, tant leur apparition est resserrée dans le temps. Les générations ultérieures, deux ou trois, ont ensuite enrichi les fondations de leurs pères. [...]

Les hôpitaux [ruraux] ont été institués à la louange de Dieu, pour recevoir les indigents, les pauvres et autres malades, petits établissements pouvant accueillir quelques pensionnaires, 3 à 25 approximativement.

En 1340, l'hôpital de GOSNAY (62), rendit ses comptes le jour de la Saint Vaast pour l'année passée. L'hôpital avait reçu 7 femmes "qui ont fut d'enfant oudit hospital" et qui y sont restées chacune 1 mois, 3 hommes malades et 6 femmes malades, qui y ont demeuré de 5 semaines à 1 an, en moyenne un peu plus de 4 mois.

Au XIIème et XIIIème siècle, l'accès de l'hôpital n'est pas réservé aux autochtones; on y reçoit le voyageur malade, mais aussi pour un long séjour des hommes venus récemment au village. [...]

 

Maison Dieu à Mont Saint Jean _ Côte dOrMaison Dieu fondée au XIIIe s. 
MONT-SAINT-JEAN, Côte d'Or (France)
villagesdefrance.org

Dans ces MAISONS-DIEU de petites dimensions, le personnel est restreint : un couple engagé par un contrat viager et un ou deux adjoints. Rien n'indique que les "procureurs" de ces hôpitaux de village aient prononcé le moindre voeu. [...] Du point de vue de sa gestion, l'hôpital est d'abord une exploitation foncière. Le "procureur" de l'hôpital est avant tout un paysan, chargé de la mettre en valeur. Mais sa femme est l'hôtesse et l'infirmière, et souvent les contrats stipulent qu'un procureur devenu veuf ne pourra garder sa fonction, à moins de se remarier.

Ces hôpitaux sont installés dans une maison du village, un peu vaste, et le mobilier y évoque les deux fonctions de l'établissement, foncière et hospitalière.

Petits, certes, mais si nombreux, ce sont ces hôpitaux ruraux qui assurent l'essentiel de l'assistance au monde des campagnes. Les commanderies hospitalières n'y participent pas, et les hôpitaux réguliers (des ordres de Saint Antoine ou du Saint Esprit) sont des plus rares. Dans l'ensemble, cette assistance villageoise a été créée avec du retard sur les institutions urbaines analogues [...] Ces institutions villageoises d'assistance, nombreuses et diverses, fondées quelques années après les oeuvres ou "fabriques" des paroisses, sont l'aboutissement de la prise en charge par les laïcs de tout un pan de la vie paroissiale. Au Haut Moyen-Age, c'était au Curé qu'incombait le soin d'assister pauvres et malades. (...) Au XVème siècle, les gestionnaires des Tables des Pauvres, - des laïcs qu'on appelait les "mainbourgs"-, rendaient leurs comptes devant le Curé et le corps municipal.

[fin de citation] ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

I  L  L  U  S  T  R  A  T  I  O  N  S 

 

  • Tarot de Jean Dodal (Lyon ca 1701-1715) : carte XVI Maison Dieu (vue de la partie inférieure)
  • Maison Dieu à FAVERSHAM (Royaume-Uni) -
    il s'agirait d'une maison ayant abrité des chantres du monastère/auberge de pèlerins/hôpital situé de l'autre côté de la route - source : www.faversham.org
  • Maison Dieu à MONT-SAINT-JEAN (21) Côte d'Or (France) source : villagesdefrance.org

Voir aussi www.europaphe.aphp.org (site de l'Association Heritage des hôpitaux européens)