Autour de la carte XVIIII LE SOLEIL : Sommaire [#]
pieds nus, cf. [#][#][#]

Extrait de :
Georges ROMEY : "Dictionnaire de la Symbolique - le vocabulaire fondamental des rêves"
tome 4 - Albin Michel, 2001
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

L a    c h a l e u r

 

soleil_web_Noblet_newUn froid imaginaire échappe à toute mesure. De même, nul ne saurait exprimer en degrés une chaleur rêvée. Dans l'immense majorité des rêves, la chaleur affirme un bien-être. Tiédeur et chaleur sont l'une des conditions de la vie. (...) L'imaginaire n'a que faire de nos références minutieusement graduées ! Il ne connaît que 3 états jalonnant l'échelle des températures :
- le froid qui suspend la vie
- la chaleur qui la favorise

- et le feu qui la détruit.
(...)
En règle générale, le vocabulaire d'images utilise la chaleur pour traduire la douceur, l'énergie, le sentiment, le bruit, la vie. Il l'oppose au froid qui porte les valeurs de dureté, du blocage, du silence, de l'arrêt, de la mort. La chaleur est fête, joie, confort, musique, lumière, chant, danse, couleur. Le froid s'inscrit dans un décor gris et silencieux. La chaleur du rêve, à peine exprimée, explose en harmonie musicale et
multicOLoRe. (...)

 

 

La chaleur est animation sentimentale, épanouissement dans le règne du sentir, où rien ne se mesure plus aux étalonnages de la raison, ni même au vent frais de l'Esprit. Le souffle, souvent, descend de l'air glacé des cimes, de ces lieux hors d'atteinte de nos émotions. Le sentiment est de la terre.

 

La chaleur, c'est d'abord la vie du coeur et du corps. D'un corps qui ne renie pas sa flexibilité de glaise originelle. soleil_Dodal_newD'abondantes images attestent l'association de la chaleur et de l'adhésion du corps à la terre dont il est issu, et à laquelle il retournera.

Le contenu  des rêves réserve cependant une surprise à l'observateur : ce n'est pas le coeur que choisit la dynamique de l'imaginaire pour exprimer le sentiment et ce qui relie celui-là aux régions chaudes de la terre, c'est la chaussure, et plus précisément la chaussure qu'on enlève ! La chaussure protège le pied mais elle prive le corps du contact avec la terre (...) Beaucoup de rêveurs et rêveuses abandonnent ainsi leurs chaussures, de gré ou de force, sous le signe de la chaleur, pour rétablir leur "prise de terre". 

-----> sur la marche pieds nus, cf. dans le blog :  Soleil intense en Argolide [#] -  Les yeux des pieds  [#- [PIEDS NUS] Sens selon Cassien [#]. 

(...) Le retour à la terre est aussi reconnaissance du besoin de la chaleur maternelle. (...)  La chaleur fait éclore. Elle est agent de renaissance, de régénération. (...) La dynamique de l'imaginaire fait de la chaleur l'AGENT et le TEMOIN d'une réhabilitation du sentiment. L'éveil ou le réveil de la sensibilité produisent des images qui conduisent du Nord au SUD, de l'entendement à l'AMOUR, des grisailles glacées de l'hiver au soleil généreux de l'été,  du repli à la croissance (...)

 

XIX_reduit_web_Vi_ville_neufLa bonne chaleur du rêve est une chaleur douce. Elle prend racine dans la tiédeur du nid. C'est dire qu'elle incite au rétablissement d'une relation heureuse à la mère.

La chaleur préside à l'affaissement des rigidités, à la relance du processus d'évolution. Elle engendre le sentiment de bonheur qui baigne la psyché en accomplissement. Présent dans un scénario de rêve d'éveil sur cinq, le symbole accompagne parfois la dissolution d'une composante majeure de la problématique. Il est toujours, pour le moins, l'un des indices qui jalonnent les voies de transformation de l'être.

[fin de citation] ////////////////////////////////////
Autres extraits du même ouvrage :
[#] Symbolique de l'arbre

Symbolique de la marche pieds nus, cf. :
[#] en Grèce, chapitre XVIIII LE SOLEIL : Soleil intense en Argolide (J. Lacarrière)
[#] dans les tribus indiennes : Les yeux du corps (Clarissa PINKOLA ESTES)
[#] pour les ermites du désert : [PIEDS NUS] Sens selon Cassien


I  L  L  U  S  T  R  A  T  I  O  N  S 

SOURCES des images de tarots anciens : www.letarot.com et www.tarot-history.org de haut en bas : Noblet ca 1650, Dodal Lyon ca 101, Viéville Paris ca 1650, versions recolorisées aux teintes d'origine par Jean-Claude Flornoy (d'après les exemplaires conservés à la B.N.) 

 

L  I  E  N  S

 

A propos de Georges ROMEY :
En ce début de XXIe siècle, Georges ROMEY est un monsieur de près de 80 ans, alerte et généreux. Il a créé une technique thérapeutique douce, le "rêve éveillé libre" (REL). Il existe une bibliographie  récente.
Dans son jeune âge adulte, Georges ROMEY avait lui-même déjà bénéficié de la technique du "rêve éveillé dirigé" (technique précédente, mise au point par Robert DESOILLE (1890-1966), un ingénieur ami de Gaston Bachelard). Les deux thérapeutiques de "rêve éveillé" utilisent le matériau provenant des rêves spontanés faits en séance par le patient à l'état de veille (et dans un état de grande décontraction).
Le matériau produit par un millier de patients pendant 20 ans a fait l'objet d'une analyse statistique. Pour chaque élément visuel, Georges ROMEY a étudié ses occurrences d'apparition, son sens symbolique, son rôle dans le déroulement de la cure. Cette étude a duré 9 ans, et a été publiée. Elle représente une abondante mine de ressources pour l'étude des symboles. Personnellement, je trouve qu'elle éclaire souvent utilement l'iconographie du tarot ancien. Je vous laisse en juger !