La récolte passionnée d'un SQUELETTE à la Renaissance ...

carte de tarot XIII (sommaire) [#]

Daniel J. BOORSTIN : Les Découvreurs (The discoverers)
"D'Hérodote à Copernic, de Christophe Colomb à Einstein, l'aventure de ces hommes qui inventèrent le monde"
- Editions BOUQUINS
[extrait]
////////////////////////////////////////////////////////////////
Dixième partie : l'intérieur du corps  (pp. 343-344)

Vésale saisissait toutes les occasions, licites ou illicites, de se procurer quelque pièce anatomique à disséquer. Il raconte une de ces équipées, qui eut lieu en 1536 :

V_salefauxskelet2Quand la guerre éclata, je dus quitter Paris et revenir à Louvain et là, alors que je me promenais en compagnie du célèbre physicien et mathématicien Gemma Frisius, cherchant des os le long des routes de campagne où - pour le plus grand bénéfice des étudiants - on expose généralement les criminels exécutés, je tombai sur un cadavre tout sec, pareil à celui du voleur mentionné par Galien. Si, comme je le suppose, les oiseaux avaient dépouillé le premier de sa chair, ainsi en avaient-ils fait de celui-là qui avait été partiellement brûlé et grillé sur un bûcher de paille et ensuite attaché à un poteau. De sorte que les os étaient complètement dénudés et ne tenaient plus ensemble que par des ligaments, de telle manière que seules les insertions et les extrémités des muscles avaient été préservées ...

Voyant que le corps était sec et ne présentait aucune trace de pourriture ou d'humidité, je tirai partie de cette occasion inattendue et néanmoins la bienvenue et, avec l'aide de Gemma, je grimpai au poteau et détachai le fémur de l'os iliaque. En tirant vigoureusement, les omoplates vinrent aussi, avec les bras et les mains; il ne manquait que les doigts d'une main, les deux rotules et un pied.

Après avoir subrepticement rapporté chez moi, en plusieurs voyages, les jambes et les bras - en laissant la tête et le tronc -, je fis en sorte de me trouver enfermé le soir en-dehors de la ville, afin de pouvoir m'emparer du thorax qui était solidement attaché par une chaîne. Si grand était mon désir de posséder ces os que, seul au milieu de la nuit et entouré de tous ces cadavres, je grimpai au poteau au prix d'un effort considérable et n'hésitai pas à saisir ce que je désirais si fort.

Quand j'eus descendu les os de la potence, je les transportai à quelque distance de là et les cachai jusqu'au lendemain, et je pus alors les rapporter chez moi petit à petit en empruntant une autre porte de la ville.

[fin de l'extrait] ///////////////////////////////////////////////////////////////////
Même ouvrage, autres extraits, cf. "Quand la xylographie arriva en Occident" [#], "Dissection" [#], "histoire du dessin anatomique" [#]

Témoignages autobiographiques cités dans le blog :
Marcelle AUCLAIR (1899-1983), écrivain [#][#] - SOEUR EMMANUELLE (1908-2008)
[#] - André FROSSARD (1915-1995) journaliste [#] - Jacques LANZMANN, écrivain [#] - Wangari MAATHAÏ (1940-2011), scientifique [#] - Ste THERESE D'AVILA (1515-1582) [#] - André VESALE (1514-1564), anatomiste [#]

 


L  I  E  N  S 

 

VESALIUS, André VESALE (1514-1564) :
Biographie : fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_V%C3%A9sale et www.medarus.fr

Bibliographie très complète : www.andreasvesalius.be/
Panorama détaillé des oeuvres de Vésale par Jacqueline VONS (historienne, Centre d'Etudes de la Renaissance) : www.bium.univ-paris5.fr/histmed/medica/vesale.htm

LES SCIENCES A LA RENAISSANCE :
"Les grandes figures du monde moderne", par Josiane Boulad Ayoub, François Blanchard - 2001 -
Chapitre 5 accessible en ligne à classiques.uqac.ca/contemporains/boulad_ajoub_josiane/grandes_figures_monde_moderne/grandes_figures_PDF_originaux/Ch5.pdf
Les médecins nestoriens au Moyen-Age : les maîtres des Arabes, par Raymond Le Coz (2004) : Aperçu à books.google.fr/books?id=CLVc5FFD8vMC&vq=Paris&dq=m%C3%A9decine+PAris+Moyen-Age&source=gbs_navlinks_s

  
ILLUSTRATION (planche de la Fabrica de Vésale) :
www.zol.be/Vesalius/Start_Andreas_Vesalius/start_andreas_vesalius.html