carte XVIIII LE SOLEIL [#] - XVII L'ETOILE [#]
voir aussi : Lumière spirituelle [#] - Chaleur  [#]

Marie-Madeleine DAVY : Initiation à la Symbolique Romane Flammarion 1977, coll. Champs 1999
[Extrait pp. 214-216 - intertitres dûs au blog]//////////////////////////////////////////////

Flèches et rayons solaires

La FLECHE arrive à un but déterminé et indique un aboutissement. Elle est semblable à un rayon solaire et représente l'arme taillée dans le bois. A ce propos, C.G. Jung remarque que les pères des héros divins sont des ouvriers du bois, des sculpteurs, des bûcherons, des charpentiers, tels par exemple le père d'Abraham, le père d'Adonis, Joseph le père nourricier de Jésus (15).  Ce symbole est employé en tant qu'élément fécondant, ou comme rayon solaire. Il est fait allusion au carquois des dieux et à l'arc des centaures. Une homélie d'Origène qualifie Dieu d'archer. Dans un manuscrit de miniatures italiennes du XIIe siècle, Dieu chasse Adam et Eve à coups de flèches, tel Apollon dans l'Iliade poursuivant les Grecs. D'autres miniatures du XIIe siècle représentent Dieu portant dans ses mains un arc et des flèches (16). 

Chaleur d'août et force du lion

Miniature du Lion d'août avec faneur,
Psautier cistercien de Bonmont, ca 1260
Rhin supérieur, BM de BESANCON Ms 0054 f004
Cliché I.R.H.T. - CNRS www.enluminures.culture.fr

LION SOLAIRE- Psautier BesanconLe soleil n'est pas seulement bienfaisant; son feu excessif peut détruire. La figure zodiacale de la chaleur d'août est le LION qui ravage les troupeaux et que tue le héros solaire juif nommé Simon. Le thème est illustré au tympan de l'église Sainte-Gertrude de Nivelles (Belgique), où l'on voit Simon écrasant avec ses mains les yeux d'un lion. En le détruisant, il veut s'approprier la force solaire de l'animal. (N'oublions pas que la vue est d'une nature ignée) Le soleil n'opère pas de discrimination, il éclaire le juste et l'injuste et fait aussi bien grandir les animaux et végétaux utiles que nuisibles. C'est de lui que provient la source de l'énergie et de la vie. A ce sujet, Jung dira que le soleil semble bien signifier le dieu visible de ce monde, c'est-à-dire "la force active de notre âme...dont l'essence est de produire l'utile et le nuisible, le bien et le mal".

 

Autres symboles solaires

Aux symboles solaires, il conviendrait de rattacher les Vierges noires et d'étudier leur origine et leur rôle : les pierres noires tiennent aussi une place importante. Qu'on se souvienne de l'Empereur Héliogabale qui, ayant introduit à Rome le culte du dieu Soleil, fait venir d'Emèse une pierre noire symbolisant le soleil invaincu (sol invictus). La tradition de la Vierge et de la pierre noire d'origine antique sera conservée par le christianisme, tout en revêtant un sens historique nouveau. Le XIIe siècle lui rend hommage dans ses sanctuaires dédiés aux vierges noires.

Les étoiles, qui sont autant de petits soleils, ressemblent parfois à des fleurs épanouies. L'étoile indique un sens de NAISSANCE et de POSTERITE, elle sert souvent de GUIDE. Quand l'étoile n'est pas solitaire, elle se présente toujours en un groupe de 7 ou de 12.

 

Certains animaux et végétaux sont dits solaires : ceux-ci deviennent l'emblème du Christ, tels l'aigle, le pélican, le taureau, le cerf, le bélier, l'agneau, le coq. Ce dernier est un symbole de vigilance et de résurrection, puisque chaque matin il annonce le jour qui succède à la nuit; son utilisation dans la symbolique est bien antérieure au christianisme. Il a joué un rôle dans la magie. Le Bestiaire du Christ de Charbonneau-Lassay constitue à propos des différents animaux une mine inépuisable. [...]

 

Vitrail_Crucifixion_Basilique_Saint-Remi_130208Vitrail de la Crucifixion
REIMS, Basilique Saint-Rémi
(wikimedia)

Parmi les végétaux solaires, retenons l'HELIOTROPE,  dont le nom indique un mouvement tournant. Dans un vitrail de Saint-Rémi de Reims (France), deux tiges d'héliotrope sortent du nimbe qui entoure le visage de la Vierge et de Saint Jean qui assistent, éplorés, à la mort du Christ.

L'or répond au soleil

Chaque astre comporte un métal qui le symbolise. L'or répond au SOLEIL, d'où sa valeur astrologique et alchimique : il correspond aux sciences du quadrivium et désigne la sagesse (18) dans son point ultime. La ceinture d'or, les candélabres auxquels nous avons fait allusion en parlant du Christ de l'Apocalypse, désignent la perfection. Qu'il s'agisse d'un métal ou d'un être, la présence de l'or concerne le DIVIN, et par conséquent le PARFAIT. (19). 

 

Le rapport entre l'or et le soleil est longuement décrit dans les civilisations antiques, en particulier dans les traditions égyptiennes. A ce propos, François Daumas écrira dans la conclusion d'un article consacré à La valeur de l'or dans la pensée égyptienne [N.B. : texte intégral ici] : "Nous avons constaté que la vieillle pensée égyptienne qui voyait dans l'or le corps même du soleil (...) a trouvé bien plus tard un écho chez les alchimistes grecs. Et il ne paraît pas trop hardi de prétendre que l'usage de l'or dans la liturgie catholique peut devoir à ces lointaines conceptions quelque chose de son origine (20)".

 

(15) C.G. JUNG : Métamorphoses et symboles de la libido, trad. Yves Le Lay, Genève 1927, p. 314. Voir aussi du même auteur, Psychologie und Alchemie, Zürich, 1944
(16) M. DIDRON, Iconographie chrétienne, Paris, 1843, p.191
(18) Voir Guillaume de SAINT-THIERRY, Commentaire du Cantique des Cantiques, éd. M-M. Davy, Revue d'Histoire des Religions, t. CXXIX n° 61, p.89. Voir les notes.
(19) Voir pp. 238 et sv : l'or symbolise le corps de résurrection...
(20) Voir Revue d'Histoire des Religions, t. CXLIX, 1956 p.17

[fin de l'extrait] /////////////////////////////////////////////////////////////
Autres extraits de cet ouvrage cités dans le blog : 
Symbolique romane / symboles profanes(chap. La Symbolique) [#
La vie comme pélerinage
(chap. Le Mat) [#]
[DOIGT DE DIEU] dans l'art roman (chap. II La Papesse) [#]
L'attrait de Rome au Moyen Age roman (chap. IV L'Empereur) [#
Les sens de l'esprit
(chap. XII Le Pendu)   [#]
[AILE] dans l'art roman (chap. XIV Tempérance) [
[TOUR] Allégorie de l'Eglise (chap. XVI Maison Dieu) [#]
Toujours vierge et toujours mère (chap. XVII L'Etoile) [#] 
(chap. XVIIII) (chap. XX Le Jugement) [#
Les quatre animaux (chap. XXI Le Monde) [#]
Le rôle des couleurs dans l'esthétique romane (chap. Couleurs) [#]
[CHEVAL] [CHAR] dans l'art roman (chap. Plantes & Animaux) [#]

 

L  I  E  N  S

 
VIDEO :
NIVELLES (Belgique) Collégiale Sainte-Gertrude :
 
www.youtube.com/watch?v=2vua2TkE2t4&hl=fr


PERSONNAGES CITES :

François DAUMAS (1915-1984) égyptologue : 
- Notice biographique :
recherche.univ-montp3.fr/egyptologie/index.php?page=fdaumas
-
- Article intégral (1955) sur "La valeur de l'or dans la pensée égyptienne" :
www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_1956_num_149_1_7085

Carl Gustav JUNG (1875-1961) psychanalyste : www.cgjung.net/qui.htm
ORIGENE (+ ca 253) Père de l'Eglise :
www.patristique.org/Benoit-XVI-catechese-sur-Origene.html
www.newadvent.org/cathen/11306b.htm
Bx Guillaume de SAINT-THIERRY (ca 1085-1148) :
jesusmarie.free.fr/guillaume_de_saint_thierry.html

DIVERS :
Architecture de la Basilique Saint-Rémi de Reims :
fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?ID=s0003192
Conférence sur "Le Bestiaire du Christ" de Louis CHARBONNEAU-LASSAY :

www.cesnur.org/paraclet/archive_11.htm