carte XV LE DIABLE (sommaire) [#]
Objets & Outils (sommaire) [#]
Jeu Visconti "Cary Yale" [
#]

 

Paul DIEL : Le symbolisme dans la mythologie grecque Payot 1966, 1980
[extrait] /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 pp. 183-184Visconti_Espoir

 

Hadès, divinité du tourment infernal, préside, on l'a vu, à la nervosité et à son châtiment. Tous ses attributs le confirment : habitant de la région souterraine, symbole du subconscient, il est coiffé du casque qui rend invisible, symbole du refoulement.

C'est Poséïdon par contre qui préside à la tentation de la banalisation et à son châtiment.

  • Il porte le trident que l'on retrouve également dans le mythe chrétien où il est l'attribut du "Prince du Mal" qui, lui, préside aussi bien à la perversion nerveuse (possession par le démon) qu'à la perversité banale (mort de l'âme).

  • Dans la main de Satan, le trident est l'instrument du châtiment : il sert à livrer les coupables séduits, à la morsure du feu symbole du tourment.

  • Mais le trident est également symbole de la coulpe : ses trois dents représentent les trois pulsions (sexualité, nutrition, spiritualité), cadre de tous les désirs trop facilement exaltés.

  • Il représente ainsi le danger du pervertissement, la faiblesse essentielle, livrant l'homme à la merci du séducteur-punisseur. La demeure de Poséïdon est la région sous-marine grouillante de monstres.

 

Les héros naviguant sur la mer (voyageurs à travers la vie) sont pourchassés par Poséïdon et secourus par les divinités olympiennes (exposés au conflit : perversion-sublimation).

  • Poséïdon déchaîne les tempêtes, symbole des passions de l'âme : figuration des perturbations consécutives à l'exubérance des désirs banalisés, qui, ne trouvant satisfaction qu'aux dépens d'autrui, ravagent le monde par l'action coupable.

  • Cette perturbation banale de l'ambiance se trouve souvent symboliquement présentée par l'image de monstres marins envoyés par Poséïdon. Images de la banalisation et de ses conséquences, ces monstres marins possèdent donc une tout autre signification que le monstre-démon que le nerveux porte symboliquement en lui-même (bien que ce danger intérieur, lui aussi, se trouve extériorisé, par image mythique). Les monstres de la nervosité ne menacent que le coupable lui-même; les monstres marins, symbole de l'intrigue banale, s'attaquent de préférence à des innocents, victimes de l'intrigue.

  • Une illustration de cette différence importante est le sort de Laocoon. Voulant empêcher les Troyens de commettre l'imprudence qui sera cause de leur perte, Laocoon et ses fils sont enlacés et étranglés par des serpents qui sortent de la mer, symbole de l'intrigue hostile et mortelle qui se dresse contre Laocoon qui, par sa perspicacité trouble la joie imprudente des Troyens, leur imagination d'être libérés de tout danger.

[fin de l'extrait] //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Même ouvrage, autres extraits :
[#] Symboles mythologiques (chapitre sur la symbolique)
[#] Le symbole du bâton (la série des Bâtons)
[#] La domination titanesque (IV L'EMPEREVR)
[
#] Eros et Psyché (VI L'AMOVREVX)
[
#] Phaéton (VII LE CHARIOT) -
[#] Dionysos (XV LE DIABLE)
[#] Père mythique et mère mythique (XX LE JUGEMENT)

 

L  I  E  N  S 

L'AUTEUR DU TEXTE :
Biographie de Paul Diel (1893-1972) : en.marge.free.fr/reportrait_003.htm

SYMBOLE DU TRIDENT :
Iconographie et origine du trident : atil.ovh.org/noosphere/trident.php

ILLUSTRATION :
carte l'Espérance, du tarot Visconti-Sforza "Cary Yale" (ca 1428-1447)
source : Beinecke Manuscripts and Rare Books Library, Yale University
beinecke.library.yale.edu/dl_crosscollex/brbldl_getrec.asp?fld=img&id=1011924