Langage symbolique [#]

 

Paul DIEL : Le symbolisme dans la mythologie grecque, Payot 1966, 1980
[extrait pp. 46 - 52] ///////////////////////////////////////////////////////////////////

VINCI Hercule - 1505-1508 - Bibliothèque royale de Turin - site ThaisLéonard de Vinci : Hercule (1505-1508)
dessin de la Bibliothèque Royale de Turin

 

Ces symboles fondamentaux [des mythes antiques] concernent les trois instances qui se surajoutent dans la psyché humaine à l'inconscient animal : l'imagination exaltative et refoulante (subconscient), l'intellect (conscient) et l'esprit (surconscient).

Les symboles les plus typiques sont :
pour l'esprit et le surconscient : le soleil illuminant et le ciel illuminé;
pour l'imagination malsaine et le subconscient : la lune et la nuit.

La symbolisation s'étend sur toute une généalogie de divinités solaires et lunaires bienfaisantes et malveillantes.  [...] Le subconscient et ses dangers sont représentés par les monstres qui sortent de la région souterraine, de la cavité sombre, de l'antre. L'être conscient, l'homme, habite la surface de la terre. Il doit - pour employer l'expression mythique - adorer (activement imiter) les divinités et combattre les monstres. L'arène du combat est figurée par la terre; mais l'arène du conflit intrapsychique est le conscient. La terre entière devient ainsi symbole du conscient et de sa situation conflictuelle, symbole du désir terrestre et de ses possibilités de sublimation et de pervertissement. La fonction surconsciente et ses diverses qualités sont figurées par un point culminant de la terre, le sommet d'une montagne imaginé comme baignant dans le ciel, résidence des divinités solaires qui symbolisent les qualités de l'âme.

Cependant, de l'ancien allégorisme cosmique "soleil-principe du bien" se dégage une autre voie de symbolisation qui n'utilise plus la différence entre la terre ensoleillée ou obscurcie, mais celle entre le feu illuminant ou fumant.

  • Le soleil et son rayonnement, anciennement symbole de fécondation, devient symbole de l'esprit illuminant.
  • L'intellect est symbolisé par le feu terrestre.
  • La flamme montant vers le ciel figure l'élan vers la spiritualisation.
  • L'intellect sous sa forme évolutive est serviteur de l'esprit. Mais la flamme est aussi vacillante, ce qui fait que le feu se prête également à figurer l'intellect en tant qu'oublieux de l'esprit. [...]
  • L'eau et le feu sont l'un et l'autre des symboles de purification.
  • Le feu symbolise la purification du désir jusqu'à sa forme la plus sublime, la bonté.
  • L'eau est le symbole de la purification du caractère (d'où le rite qui préfigure symboliquement cette purification : l'eau lustrale).

Ici également le symbolisme descend de l'ancienne allégorie cosmique et agraire qui ne vise que la fécondation de la terre. Prenant signification de la fécondation de l'âme [...], il se déploie sous forme du contraste stérilité-fécondité.

  • La fécondation sublime est figurée par l'eau qui tombe du ciel, la pluie, et partant, le nuage.
  • La vie humaine, ses désirs et ses sentiments se trouvent figurés par le fleuve qui traverse la terre et se jette dans la mer.
  • La mer représente ainsi l'immensité mystérieuse vers laquelle s'achemine la vie et dont elle sort. La MER devient ainsi symbole de la naissance. [...]
  • la terre, qui, elle aussi, représente le principe féminin et passif de la fécondation mystérieuse, de la Création, la "Terre-mère" opposée au symbole "Esprit-Père".  [...]
  • les héros naviguent et errent souvent sur la mer, c'est-à-dire qu'ils sont exposés aux dangers de la vie, ce que le mythe symbolise par les monstres qui surgissent des profondeurs. La région sous-marine devient ainsi symbole du subconscient.
  • Le pervertissement se trouve également figuré par l'eau mélangée à la terre (désir terrestre) ou STAGNANTE qui a perdu sa propriété purifiante : la vase, la boue, le marais.
  • L'eau gelée, la glace, exprime la stagnation à son plus haut degré, le manque de chaleur d'âme, l'absence du sentiment vivifiant et créateur qu'est l'amour : l'eau glacée figure la complète stagnation psychique, l'âme morte.[...]

figures animales

  • La perversion de l'esprit, la vanité, ou - ce qui revient au même - la culpabilité refoulée, donc la vanité coupable, est symbolisée par le serpent, l'animal magiquement effrayant qui rampe sur la terre et dont la morsure est mortelle. [...]
  • La perversion de la pulsion sociale, la tendance dominatrice, est symbolisée par la force brutale : lion, taureau.
  • La sexualité pervertie trouve sa symbolisation à l'aide d'animaux considérés comme impurs : en premier lieu le bouc et le porc.
  • Ces quelques exemples sont loin d'épuiser toute la richesse de la symbolisation relative aux pulsions élargies et aux désirs multiples qui en dérivent. A la figuration symbolique par les animaux, il faudrait, entre autres, ajouter le symbolisme non moins typique des couleurs et des nombres. [...]

  • Psychologiquement parlant, la sublimation est la transformation énergétique du pervertissement : l'énergie psychique peut être sublimée ou pervertie. [...] Tous les symboles typiques du pervertissement peuvent servir à exprimer également la sublimation, à condition que cette transformation de la signification soit indiquée par une transformation du symbole, généralement par une attribution qui signifie la négation du pervertissement (par exemple, l'adjonction des ailes, expression de l'élévation sublime). [...]
    -------> symbolisme de l'aile chez Platon [#] - dans l'art roman [#] - chez Alberti à la Renaissance [#]

  • Le SERPENT DOMPTE est l'attribut fréquent des divinités à signification spirituelle. Le SERPENT TUE signifie la victoire définitive sur la vanité du héros qui tue le monstre, les animaux fabuleux, féroces ou répugnants. [...]

Chaque fonction de la psyché est représentée par une figure personnifiée, et le travail intrapsychique de sublimation ou de pervertissement se trouve exprimé par l'interaction de ces personnages significatifs.

  • L'esprit est appelé Zeus;
  • l'harmonie des désirs Apollon;
  • l'inspiration intuitive Pallas Athéna;
  • le refoulement Hadès, etc...
  • L'élan évolutif (le désir essentiel) se trouve représenté par le héros;
  • la situation conflictuelle de la psyché humaine, par le combat contre les monstres du pervertissement. [...]

La terminologie symbolique des mythes parvient ainsi à brosser l'image de l'histoire essentielle de l'espèce devenue consciente : la perte de la sûreté instinctive et la conquête de la certitude spirituelle qui ne se trouve que dans la vérité (spiritualisation) et dans l'harmonie (sublimation).

[...] La satisfaction essentielle, la joie, est le sentiment que l'homme a de sa propre force en pleine activité, manifestée par le déploiement des qualités positives. Le sort essentiel de l'homme est le résultat de son accord actif ou de son désaccord imaginatif avec le sens évolutif de la vie [...]. L'homme peut juger faussement de la vie; mais il ne peut échapper aux conséquences de son jugement égaré qui est sa faute vitale, sa coulpe essentielle.

[fin de citation] //////////////////////////////////////////////////////////////////////
Même ouvrage, autres extraits :
[#] Le symbole du bâton/massue (la série des Bâtons)
[#] La domination titanesque (IV L'EMPEREVR)
[
#] Eros et Psyché (VI L'AMOVREVX)
[
#] Phaéton (VII LE CHARIOT) -
[#] Dionysos (XV LE DIABLE)
[#] Père mythique et mère mythique (XX LE JUGEMENT)
[
#] [TRIDENT] Les trois pulsions (à propos de la carte L'espérance, tarot Cary-Yale Visconti) -------> visible ici [#]

 

L  I  E  N  S 

AUTEUR DU TEXTE CITE :
Biographie de Paul Diel (1893-1972) : en.marge.free.fr/reportrait_003.htm

ILLUSTRATION :
dessin de Léonard de VINCI, date incertaine ca 1505-6 ou ca 1508
dimensions : 28cm x 19 cm
http://www.thais.it/speciali/disegni/scheda0079.htm
illustration n°79 d'un article sur les dessins de Léonard et de son cercle d'élèves, par Roberto Marini, paru sur le site thais.it