Jeux anciens (sommaire) [#]
Recherches personnelles [#]

 

1557 Tarot catelin Geoffroy - Lyon- Chariot - forumdottarothistory

Le jeu (selon la BnF) :
origine : Lyon (France)
datation :  1557
auteur : Catelin Geoffroy, cartier à Lyon
objet : 38 cartes conservées sur 78, dont 12 atouts, cartes non dénommées
technique : gravure sur bois coloriée au pochoir
dimensions : 123 x 68 mm
exemplaire conservé à Francfort, Museum für Kunsthandwerk

Cartes spécifiques à ce jeu :

  • enseignes fantaisistes (paons, lions, perroquets) très probablement copiées d'un jeu germanique de Virgil Solis (1544) - cf. article comparatif très bien illustré ici -
  • VI : Un Amoureux habillé et entreprenant -----> [#]
  • VII : sur Le Chariot est perché un vieux barbu assis qui brandit des fleurs
  • XVI : au milieu d'un orage, un joueur de vielle et une femme emportée par un diable (référence à Orphée et Eurydice ?)

 

Motifs spécifiques à ce jeu : 

Le jeu de Catelin Geoffroy présente un traitement graphique bien particulier : les personnages sont généralement saisis en plein mouvement, dans des postures exagérées. Chaque carte est une vraie petite saynète de style "maniériste". On a perdu le hiératisme serein du gothique international des jeux Visconti Sforza. Une image comme celle de XX Le Jugement est devenue carrément "michelangelesque" avec son ressuscité bien musclé.

Globalement, au lieu de raffiner dans le détail, les atouts du tarot Catelin Geoffroy accumulent les repères visuels forts. Chaque carte offre ainsi des emblèmes et/ou des personnages supplémentaires pour identifier encore mieux la scène.

  • I Bateleur : trois spectateurs et un rideau (en plus du joueur de bonneteau) ------> cf. iconographie XVIe-XVIIe [#]
  • II La Papesse : clef de Saint Pierre (en plus de la tiare et du livre, fermé)
  • V Le Pape : clef de St Pierre (en plus de la tiare et de la croix de procession)
  • VII Chariot : un écuyer pour retenir les chevaux (en plus du triomphant)
  • IX L'Ermite : chapelet à la ceinture (en plus de la lanterne et du capuchon)
  • XII Le Pendu : ceinture de plumes (en plus de la corde et de la potence)
  • XIII La Mort : pelle rouge et linceul (en plus de la faux) ...
  • XVI Maison Dieu : un musicien joueur de vieille, un diable


Les atouts du tarot Catelin Geoffroy

 

1557 Lyon - Bateleur Papesse Impératrice Empereur - Tarot Catelin Jouffroy

 

1557 Lyon - Pape Chariot Ermite Pendu Tarot Catelin Geoffroy

 

1557 Lyon - Mort Tempérance Maison Dieu Jugement- Tarot Catelin Geoffroy

 

 

Un maillon lyonnais, entre tarots italiens du XVe s. et tarots français du XVIIe s.
(réflexion personnelle)

Les échanges artistiques entre l'Italie et l'Europe du Nord ont toujours existé. Aux XIVe et XVe siècles, Avignon, Paris, les diverses cours princières, royales ou impériales sont de réels lieux de passage et d'échange d'artistes. (cf. articles spécialisés) A partir de 1494, les guerres d'Italie sont l'occasion pour la noblesse et la soldatesque française de rencontrer le goût italien. François Ier reconquiert (momentanément) le Milanais des Visconti-Sforza en 1515. Léonard de Vinci vient mourir à Amboise en 1519 ... Le Rosso crée un véritable atelier italien pour l'embellissement du château de Fontainebleau à partir de 1530 ... Catherine de Médicis est fiancée à Henri de France dès 1531, etc. Tout cela est historiquement avéré.

Pourtant, nous ignorons précisément où, quand, COMMENT les images des anciens tarots du XVe s  (peints ou estampés) se répandirent hors d'Italie du Nord.

Le tarot de Catelin Geoffroy représente un maillon important dans la transmission : c'est à peu près le seul jeu *français* du XVIe siècle dont quelques cartes soient parvenues jusqu'à nous (Noblet est du XVIIe s.). Et ce maillon est particulièrement hybride. Les atouts restants sont en effet :

  • encore non dénommés (comme dans les tarots peints italiens du XVe s.)
  • mais déjà numérotés (comme les tarots italiens estampés, tel le feuillet Rosenwald ca 1500)
  • et déjà ordonnés selon l'ordre du futur "type tarot de Marseille"
  • d'un style visuel à mon sens très "maniériste" (mais sans références directes aux visuels antiques)
  • pour compliquer le tout, les numérales du jeu sont toutefois d'inspiration nettement germanique
    ------> cartes à jouer connues dès 1377 en Allemagne et Espagne [#]


Il n'est pas du tout indifférent que ce témoignage provienne de la ville de LYON.

A la Renaissance, Lyon est alors une grande et riche cité marchande, cosmopolite, qui se rêve nouvelle capitale des Gaules depuis que les rois y séjournent souvent sur le chemin de l'Italie. Les métiers y sont libres depuis 1512. Cela facilite l'implantation d'artisans et d'illustrateurs, attirés par ce haut lieu de l'imprimerie française dès le XVe s.. C'est en 1515 que l'imprimeur humaniste Sébastien Gryphe (+1556), d'origine allemande, s'installe à Lyon. Il est l'inventeur de l'italique, et dans son atelier se formera, entre autres, le célèbre humaniste Etienne Dolet. Au surplus, ville de cercles humanistes et poétiques, notamment autour de Maurice Scève - précurseur que Ronsard a reconnu -. Les oeuvres poétiques de Louise Labé, la "Belle Cordière", sont publiées pour l'admiration de tous à Lyon, à la même époque que ce jeu : en 1555 ...
------> Femmes cultivées au XVIe s.[#]

 

 L  I  E  N  S

 

JEU CATELIN GEOFFROY :
Exposition de la BnF "Tarot, jeu et magie" (page de ce jeu) : gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6532698n/f57.image
Comparatif avec les numérales de Virgil Solis (1544) et les atouts du Tarot Parisien : cards.old.no/1557-geofroy/

PERSONNAGES CITES :
FRANCOIS Ier, François d'Angoulême (Cognac 1494 - Rambouillet 1547), roi de France en 1515 :
www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Fran%C3%A7ois_I_er/120185
Louise LABE : www2.ac-lyon.fr/enseigne/lettres/louise/lyon/biolab.html
article de l'historien Jacques ROSSIAUD : www.siefar.org/debats-articles/j-rossiaud-l-histoire.html?var_mode=calcul
Discussion sur l'authenticité : www.siefar.org/debats/louise-labe.html
Poèmes de Louise Labé en ligne : poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/louise_lab/index.html

Catherine de MEDICIS, reine de France : www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Catherine_de_M%C3%A9dicis/112124
Pierre de RONSARD (1524-1585) poète français : www.alalettre.com/ronsard.php  (dossier très complet)
Il ROSSO (1494-1540) peintre maniériste : www.aparences.net/periodes/le-manierisme/rosso-fiorentino/
Maurice SCEVE (Lyon 1500 - Lyon 1560) : www.larousse.fr/encyclopedie/litterature/Sc%C3%A8ve/176873
textes de poèmes : www.poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/maurice_sc_ve/maurice_sc_ve.html
Léonard de VINCI : www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/L%C3%A9onard_de_Vinci/129493

LIEUX CITES :
LYON (France) : www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Lyon/130800
Lyon à la Renaissance : www2.ac-lyon.fr/enseigne/lettres/louise/lyon/lyonren.html

Musée de l'imprimerie à Lyon : www.imprimerie.lyon.fr/imprimerie/sections/fr/musee
FRANCFORT, Musée de l'art appliqué : www.museumangewandtekunst.de/

FAITS DE CIVILISATION CITES :
Humanistes :  www.bibliolettres.com/w/pages/page.php?id_page=148
Histoire de l'imprimerie : www.larousse.fr/encyclopedie/divers/imprimerie/60327

Renaissance (dossier complet) : www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Renaissance/184289

ILLUSTRATION

carte du Chariot : forum.tarothistory.com
autres cartes : cards.old.no/1557-geofroy/