Carte VIIII L'HERMITE (sommaire) [#]
Recherches personnelles (sommaire) [#]
[TOUR] iconographie :  [#][#][#][#][#][#][#][#]
[TOUR] textes : [#][#][#][#][#]

Tarot bolonais, XVIe s., feuillet non découpé (détail)
Ecole des beaux-Arts (ENSBA), Paris, France
www.ensba.fr
 

Ermite à la tour tarot bolonais XVIe ENSBAParmi les "types mixtes", voici une carte des plus surprenantes.

Elle appartient à un ancien tarot Renaissance  : un tarot bolonais du XVIe s., dont il reste un feuillet non découpé (conservé à l'Ecole des Beaux-Arts, Paris).

Le personnage qui marche, la barbe [#], le bâton [#][#] en forme de béquille font reconnaître une figure de l'ERMITE.

Il ne s'agit pas du moine encapuchonné, plus habituel par la suite, mais du vieillard courbé marchant avec peine. On voit ce vieillard par exemple dès 1440 dans le Visconti Sforza Pierpont Morgan (coiffé d'un turban).

Il manque toutefois à ce dispositif le SABLIER, qui signerait une vraie allégorie du temps qui passe.

A l'examen, le visuel apparaît très composite. Il convoque des motifs appartenant à d'autres figures "classiques" du tarot que l'Ermite :
- XII Le Pendu (cadrage par deux TRONCS d'arbres taillés)
- XIV Tempérance (les AILES [#][#dans le dos)
- le Mat (la besace de voyageur)
- et surtout XVI Maison Dieu (la TOUR [#] qui lui pousse dans le dos, le QUART DE SOLEIL [#] dans un angle supérieur de la carte).

Avec tous ces motifs, cette carte a quoi faire pleinement écho au médecin japonais Takashi-Paul NAGAI (1908-1951) :
L'accomplissement de la vie ressemble à la construction d'une tour.
------> suite de la citation, cf. [#]




N.B. : tour surlignée par les soins du blog

 

Quant à l'émergence, si étonnante, d'une TOUR dans le dos d'un ERMITE, et précisément dans le dos de cet Ermite-là, un bolonais ...


Comment ne pas la relier à Bologne, ville (ou région) d'où est issu le jeu ? Bologne, en effet, a compté à partir du XIIIe siècle un nombre très important de tours. Ce fut aussi le cas pour Florence et quelques autre cités-états. Hautes de 50 à 100m, ces tours étaient édifiées par ceux qui voulaient compter : meneurs de clans, chefs de grandes familles cherchant à protéger leurs affiliés et leur pouvoir. L'historien Jacques HEERS parle de vraies "forêts de tours", dans un climat de guerre civile quasi-incessante ... En tant que symbole de quelque chose de l'ordre du DESIR DE POUVOIR MATERIEL, la tour s'imposait vraiment à un artiste bolonais de la Renaissance.

-------> cf. les forêts de tours
[#]

 

Autres tarots bolonais :
Tarot d'Angelo Hebreo, XVe s. (orig. Bologne selon Michaël Dummett) ------> une carte du diable [#]
Tarot dit de Charles VI, fin XVe s.
(orig. Bologne selon la BnF, Ferrare selon Andrew Pollett) -----> le jeu [#]
Tarocchino da Mitelli, ca 1660-1665, Bologne (voir l'Ermite ci-dessous)

 

Pour comparaison, voici 2 autres cartes de l'Ermite vu en vieillard à béquilles, allégorie du temps sans sablier :

Feuillet Rosenwald           Tarocchino da Mitelli     
(tarot non découpé)         ca 1660-1665                
ca 1500, Florence              Bologne                          

ERMITE Feuillet Rosenwald Florence ca 1500 National Gallery of Art Washington
MITELLI 1660-1665 Bologne - carte du Temps ou du Vieillard - site Andrew Pollett

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

National Gallery, Washington           fac-simile                    
       (picasaweb)                            (andy pollett)                    

 

 

 

 

L  I  E  N  S 

LIEUX CITES :
BOLOGNE : www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Bologne/109370
BOLOGNE et les cartes à jouer (article en anglais) : trionfi.com/0/l/51-bologna/

 

HISTOIRE DES CITES MARCHANDES
Florence : www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/florence_cite_subtile.asp
Sienne : www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/sienne_la_silencieuse.asp

les Médicis : 
www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_medicis_hommes_d_argent_hommes_d_etat.asp