Ce passage du grand historien d'art polonais me semble éclairer la contexture de la carte de tarot Le Pape : les personnages moins importants de la scène sont montrés plus petits en taille; par ailleurs, le fait de partager le MEME espace visuel indique un lien très fort entre les personnages, le partage d'un même espace de vie.

carte V LE PAPE [#]

Jan BIALOSTOCKI : L'Art du XVe siècle, des Parler à Dürer
LE LIVRE DE POCHE (ed. orig. posthume Turin 1989, Librairie Générale Française 1993)
[Extrait pp. 252-253] //////////////////////////////////////////////////////////////

[A propos des monuments funéraires]
On trouve dans le Nord une version de DEFUNT EN ADORATION, probablement d'origine hollandaise : l'épitaphe du chanoine Conrad von Busnang, à la cathédrale de Strasbourg, réalisée en 1464 par le même Nikolaus Gerhaert de Leyde qui, par la suite, conçut et exécuta en partie le tombeau de Frédéric III à Vienne. (cf. ci-dessous)

Nikolaus GERHAERT :                                                   Jan VAN EYCK (ca 1395-1441) :
Epitaphe du chanoine Busnang
                              La Vierge du Chancelier Rolin

Cathédrale de Strasbourg, 1464                               1422/1441 Musée du Louvre (prov. église d'Autun)
www.flickr.com (arthistory390)                                www.louvre.fr

Epitaphe chanoine Busnang 1464 - cath StrasbourgVan Eyck Madone du chancelier Rolin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'épitaphe de Busnang se situe dans un lieu assez mal commode pour être vue dans de bonnes conditions : scellée en haut du mur de la chapelle Saint-Jean, elle est mal éclairée. Il ne s'agit pas moins d'un chef-d'oeuvre tant la représentation est naturaliste et la composition vivante. [...] Le visage plein, rond et jovial de Busnang se caractérise par une pénétration typiquement hollandaise. A la différence des défunts espagnols, le chanoine est admis aussitôt en la présence de la divinité. De même que le chancelier Rolin ou le chanoine van der Paele de Van Eyck (tableau ici), il partage l'espace sacré avec la Vierge. Du moins espère-t-il le faire dans l'éternité, si sa prière, inscrite sur le rouleau, est entendue : "Ora prece pia pro nobis, Virgo Maria".

 

Le tombeau le plus monumental de ce type est celui que réalisa le sculpteur allemand Hans Backhofen pour l'archevêque Uriel von Gemmingen (+1514) dans la cathédrale de Mayence.

Mayence Uriel_von_Gemmingen_Epitaph début XVIe - wikimediaMAINZ Cath Epitaphe Archeveque von Gemmingen vue en entier

L'archevêque - figure relativement petite - est agenouillé au pied de la Crucifixion et à ceux de deux saints diocésains, Martin et Boniface, qui apparaissent comme les piliers du groupe.

Le sculpteur a introduit de manière fort ingénieuse dans sa composition le symbole mortuaire du crâne : le crâne d'Adam, traditionnellement placé au pied de la Croix, est associé au livre, à la crosse, aux gants liturgiques de l'archevêque et à ses bagues dans un ensemble saisissant dans lequel Panofsky a reconnu une "vanité", qui apparaît au coeur même du groupe entre les deux saints patrons, tout près de l'archevêque agenouillé. De cette façon, - qui n'est pas rare dans les compositions sépulcrales, - est établi entre Adam et le défunt un lien qui souligne l'espoir du salut à travers la Passion du Christ.
------> autres citations de Panofsky : sur Schöngauer [#] - sur Michel-Ange [#]

 
[fin de citation] /////////////////////////////////////////////////////////////////
Du même ouvrage : [AMOUREUX] Jardin d'amour du Maître E. S. [#] - [ERMITE] L'éclaireur de la vraie voie [#] - Commentaire du Christ sur le trône (1466-1467) de Fernando GALLAGO, in [GLOBE TERRESTRE] Dossier iconographique [#] - Martin Schongauer (ca1445-1491) [#]

 

 

L  I  E  N  S 

PERSONNAGES CITES :
Adam : www.newadvent.org/cathen/01129a.htm (en anglais)
ARCHEVEQUE Uriel de Gemmingen (1468-1514) : de.wikipedia.org/wiki/Uriel_von_Gemmingen
Hans BACKHOFFEN, sculpteur (1470-1519) : de.wikipedia.org/wiki/Hans_Backoffen?oldid=63593261
Nikolaus GERHAERT, sculpteur fin XVe s. : www.musees.strasbourg.eu/sites_expos/deleyde/fr/index.php?page=deleyde
Jan VAN EYCK, peintre flamand (ca 1395-1441) :
agora.qc.ca/dossiers/Jan_Van_Eyck www.ibiblio.org/wm/paint/auth/eyck/
Erwin PANOFSKY (1892-1968) historien et critique d'art :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Erwin_Panofsky

LIEUX CITES :
Cathédrale de Mayence (Mainz) : fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-Martin_de_Mayence 
Cathédrale de Strasbourg : www.cathedrale-strasbourg.fr/ 

OBJETS CITES :
CRANE D'ADAM : www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/decouvrir/zoom/zoom-crane.htm 
Madone (van Paele) de VAN EYCK : www.esacademic.com/dic.nsf/eswiki/1211539 

ILLUSTRATIONS :
Epitaphe du chanoine Busnang, 1464, cathédrale de STRASBOURG - source flickr.com (arthistory390)
Madone du Chancelier Rolin, Jan VAN EYCK (ca 1395-1441) (prov. de la chapelle St Sébastien de l'église d'Autun, conservée au Musée du Louvre) - source : louvre.fr 
Madone au chanoine van Paele, 1436, VAN EYCK : www.esacademic.com/pictures/eswiki/74/Jan_van_Eyck_069.jpg
Tombeau de l'archevêque Uriel de Gemmingen, cathédrale de Mayence - source wikimedia
(vue en entier, source : www.vebidoo.de)