XVI MAISON-DIEV (sommaire) [#]

Georges DUBY, de l'Académie Française : Qu'est-ce que la société féodale ? FLAMMARION 2002
Hommes et Structures du Moyen Age I La société chevaleresque, EHESS 1979
[extrait] ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////

pp. 1201

Rosenwald_sheet_Florence_ca1500_Nat_Gallery_Washington[En France] La TOUR fut d'abord un monopole royal, détenu par le souverain lui-même et par ses agents, les comtes, par ses serviteurs, les évêques. Elle devient aux environs de l'an mil possession plus vulgaire, tombe entre les mains de quelques lignages privés, mais encore en petit nombre. Enfin, dans le cours du XIIe siècle, on voit les tours devenir moins rares; certaines passent dans la possession de branches latérales des grandes races dominantes; aux environs de 1200, de simples chevaliers commencent eux aussi à ériger des tourelles, à creuser des fossés autour de leurs demeures, à faire de leur résidence champêtre, berceau de leur lignage, une "maison forte", c'est-à-dire la réplique réduite des grandes forteresses princières.

Carte de la tour, Feuillet Rosenwald
Florence, ca 1500
National Gallery, WASHINGTON

De même, et au même rythme, se vulgarisent  l'exploitation de la puissance seigneuriale, l'usage du sceau, le port d'un titre, dominus, "messire", qui, vers l'an mil, strictement réservé aux seuls possesseurs de châteaux, aux seuls détenteurs de la véritable puissance, vint à qualifier vers 1200 tous les chevaliers, s'appliquant à eux tous et servant à les distinguer des autres. Si bien que l'on pourrait à cette date, à l'extrême fin du XIIe siècle, définir l'aristocratie en France comme l'ensemble des hommes partageant des prérogatives, des titres et des usages qui, vers l'an mil, étaient encore le privilège de quelques familles, le privilège des proceres, des optimates, et qui, sans doute, deux siècles plus tôt encore, étaient même le privilège d'une seule famille, la famille du roi.
------> sceaux de souverains, cf. [#]
------> Les tours, premiers châteaux-forts, cf. [#]
------> Les tours dans les cités-états italiennes
[#][#]  

[fin de citation] /////////////////////////////////////////////////////////////////////
Autres extraits sous la direction de l'auteur :
Georges DUBY et Michelle PERROT (dir.) : Histoire des Femmes
Volume 2 : Le Moyen Age,
dir. Christiane ZUBER-KLAPISCH, PLON 1990-1991
[#Claudia OPITZ : [BEGUINES] Béguines et Mystiques au Moyen Age (carte II La Papesse)
[#] Claudia OPITZ : 
[FILEUSE] Spinster (carte XVIII La LUNE, spécialement le tarot Viéville)
[#] Jacques DALARUN : [MARIE-MADELEINE] Figure de l'âme au Moyen Age (carte XVII L'Etoile)
Volume 3 : XVIe-XVIIIe siècles, dir. Natalie ZEMON-DAVIS et Arlette FARGE, PLON 1991
[#] Beauté féminine et sidération (carte XVII L'Etoile)

 

L  I  E  N  S     U  T  I  L E S

FAITS ET CONCEPTS CITES :
Maison-forte : fr.wikipedia.org/wiki/Maison_forte
Château : www.larousse.fr/encyclopedie/nom-commun-nom/ch%C3%A2teau/32930