Par le passé, des théories scientifiquement erronées ont servi de support à de riches systèmes allégoriques. Nos regards contemporains en ont à peu près perdu la clef. Le système d'analogies bâti sur la "théorie des humeurs" en est un bon exemple. Il ne permet certes pas de décoder "mécaniquement" le visuel d'une carte de tarot. Mais il représente bien une manière de lire les symboles qui est typique du mental médiéval et Renaissance.

Langage Symbolique [#]
Cesare Ripa [#]

Marco BUSSAGLI : Le Corps, anatomie et symboles coll. Repères iconographiques HAZAN 2006
traduit de l'italien par Jacques Gonnet - éd. orig. MONDADORI 2005
[extraits pp. 226, 232-233]///////////////////////////////////////////////////////////

Humeurs et Tempéraments

Pour montrer l'immense variété du genre humain qui fait que chaque individu n'est semblable qu'à lui-même, l'homme a toujours essayé d'établir des constances. Déjà Hippocrate, aux Ve-VIe siècles av. J.-C., divisait les hommes en gras et maigres. Toutefois, la grande nouveauté introduite par la médecine grecque fut la THEORIE DES QUATRE HUMEURS, selon laquelle les individus pouvaient être regroupés selon la substance qui prévalait dans leur corps. L'idée fut reprise avec enthousiasme par le pseudo-Aristote, en plus de Claude Galien, et revint dans l'Europe occidentale par l'intermédiaire d'Avicenne. La présence  de l'humeur dominante était censée influer sur les traits et le caractère de l'individu, le prédisposant plus à telle maladie qu'à telle autre. Les maladies, en conséquence, étaient théoriquement prévisibles et donc soignables par des substances de nature opposée à celle de l'humeur dominante : le flegme humide, par exemple, devait être soigné avec des substances sèches. Une théorie similaire fascina les artistes comme Albrecht Dürer [(1471-1528)] qui y voyait directement le reflet de la chute de l'homme [...] La gravure Le Péché Originel (1504, Museo Civico, BASSANO), en fait, montre les deux aïeux avant qu'ils n'aient croqué la pomme. Ils sont parfaits et ne peuvent ressentir ce dont souffrira l'humanité à venir, répartie en quatre tempéraments que symbolisent autant d'animaux : le chat bilieux, le porc mélancolique, le boeuf flegmatique et le lapin sanguin.
------> Adam et Eve expulsés du paradis [#]

Le Mélancolique

Cesare Ripa Iconologia 1603 Le MélancoliqueCesare RIPA (~1555-1622) : Iconologia édition de 1611 (1e éd. : 1593)
Malenconico, le Mélancolique - (c) art390 
www.flickr.com 
------> autre gravure du même livre [#]

C'est la prédominance d'atrabile, humeur noire ou "mélancolique" (en grec melaina kolé et en latin bilis nigra) qui engendre ce tempérament [dans la théorie antique, totalement arbitraire]. [...] La bile noire était, pour les médecins galéniques, le sédiment du bon sang qui s'assèche. [...] Par le biais de l'analogie, le mélancolique est ensuite considéré comme étant en relation avec la terre, froide et sèche comme la bile noire, avec l'automne et avec la planète Saturne. Influencés par la planète la plus haute [...], de tels individus jouissent d'une condition privilégiée qui les porte à être philosophes ou artistes.
------> enfants de la planète lune [#] -  triomphe de Vénus [#]

 

 

REMBRANDT 1630 Jeremie Rijskmuseum Amsterdam-flicker covetanREMBRANDT : Jérémie pleurant la ruine de Jérusalem, 1630
Rijsksmuseum, AMSTERDAM -  www.flickr.com


Des quatre humeurs, en fait, c'est la seule qui ait une iconographie codifiée et réellement répandue à la Renaissance : le mélancolique qui tient la tête dans sa main, comme par exemple le prophète Jérémie se lamentant sur la destruction de Jérusalem par Rembrandt. [voir ci-contre]

 

 

"La Mélancolie" de Dürer


S'il existe une oeuvre qui représente dans toute sa complexité les implications symboliques et alchimiques de l'humeur mélancolique, c'est bien la Mélancolie I de Dürer (gravure, 1514).

DURER Melancholia I-1514-gravure-emotioninart-wordpressL'ange, allégorie de la mélancolie, a la tête appuyée sur la main dans une attitude de penseur qui, dans la culture de la Renaissance, est codifiée comme typique des mélancoliques. Il indique la réflexion et la tristesse.
------> évocation par le geste [#]

La couleur sombre du visage du personnage renvoie à la phase alchimique de la nigredo, "l'oeuvre au noir", première étape du processus de transformation de la matière qui change le plomb en or, au sens matériel et spirituel.

La grande pierre ronde est la meule qui écrase la matière dans la phase de l'oeuvre au noir. L'angelot qui se tient au-dessus est une allusion à la réalisation de l'oeuvre; il est une métaphore de l'alchimie comme ludus pueorum, c'est-à-dire "jeu d'enfant". Les instruments de menuisier font allusion au travail exigé par les différentes phases de l'oeuvre alchimique pour obtenir l'or. Le chien lové sur lui-même, in circulo mortis, est le symbole de Saturne, la planète qui gouverne la phase de la nigredo.

 

DURER Melancholia I-detail du dodecaedre 1514-printinterestingdottumblrdétail du dodécaèdre www.printinteresting.tumblr.com

 

Le dodécaèdre, dont les douze faces sont formées de pentagones, renvoie à la perfection de l'oeuvre alchimique et à la symbolique de l'année (le douze) et de l'homme (le cinq). L'échelle à sept barreaux qui font allusion aux sept planètes [...]

Le carré magique de Jupiter est une allusion à la seconde phase alchimique, celle de l'albedo, "l'oeuvre au blanc", grâce à laquelle la matière renaît et devient blanche. Le carré magique orne la face externe de la paroi du four (l'athanor) dans lequel, en alchimie, la matière est nettoyée.

Note du blog : cf. analyse d'Erwin PANOFSKY sur www.velly.org/Melencolia_I.html

 

[fin de citation] //////////////////////////////////////////////////////////////////////
Même ouvrage, autres extraits :
[APHRODITE ACCROUPIE] [#] - [LUNE] Les enfants de la lune par Pinturicchio [#] - [SQUELETTE] Image emblématique [#]

 

L  I  E  N  S 

PERSONNAGES CITES :
AVICENNE, médecin perse (980-1037) : www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/avicenne.html
Albrecht DÜRER, peintre et graveur allemand (1471-1528) :
agora.qc.ca/dossiers/Albrecht_Durer
expositions.bnf.fr/renais/arret/5/index.htm
GALIEN, médecin grec (131 - ~201) : www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/galien_claude.html
Cesare RIPA, pseudonyme de Giovanni CAMPANI (~1560 - ~1623), érudit italien :
fr.wikipedia.org/wiki/Cesare_Ripa
www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-ripa/
www.dictionaryofarthistorians.org/ripacf.htm

FAITS & CONCEPTS :
Allégorie : http://www.cnrtl.fr/definition/all%C3%A9gorie
Emblème : http://www.cnrtl.fr/definition/embl%C3%A8me

OEUVRES D'ART CITEES :
Melancholia I (1514) gravure de Albrecht Dürer :
www.metmuseum.org/toah/works-of-art/43.106.1
www.velly.org/Melencolia_I.html (citation du texte d'Erwin PANOFSKY)
fr.wikipedia.org/wiki/Melencolia_de_D%C3%BCrer

SOURCES DES ILLUSTRATIONS :
RIPA : Le Mélancolique, in Iconologia, éd. 1611 : www.flickr.com/photos/24364447@N05/6312101752/
REMBRANDT : Jérémie pleurant Jérusalem, Rijksmuseum : www.flickr.com/photos/copetan/7803922170/
DÜRER : Melancholia I (1524) : emotioninart.wordpress.com/2009/12/21/melancolie-durer/
détail du dodécaèdre : printeresting.tumblr.com/post/24064520014/wowgreat-via-albrecht-durer-durers-solid