A l'opposé exact de l'ascétisme solitaire des ermites, le faste du sacre de la reine ... Avec l'exemple de la reine Claude de France, petite fille du poète Charles d'Orléans, fille du roi de France Louis XII et de la duchesse Anne de Bretagne, épouse de François Ier ...

carte III L'IMPERATRICE [#] - Reines   

 

Henri PIGAILLEM : Claude de France, première épouse de François Ier, mère de Henri II
Editions Pygmalion 2006 [extrait pp. 143 sq.]//////////////////////////////////////////////

Deux ans après le sacre de François Ier, Claude n'a toujours pas été couronnée. Si l'indifférence du roi semble être l'une des causes de cette lacune, les guerres d'Italie et les deux grossesses de Claude y sont aussi pour quelque chose. La cérémonie, tant attendue par le peuple, est fixée au 10 mai 1517. [...] Claude quitte Blois le 7 mai au soir pour se rendre, en grande et splendide escorte, à Saint-Denis, accompagnée des princes, des seigneurs et des nobles dames de la cour. Elle voyage dans sa litière, décorée de drap d'argent, enrichie de cordelières d'or enchevêtrées, et menée par deux puissants chevaux harnachés et caparaçonnés de la même étoffe. Le 9 mai, à la veille du sacre, elle se rend à la basilique pour se recueillir sur le tombeau de ses parents [Louis XII et Anne de Bretagne]. Le soir, elle se confesse et reçoit Dieu en état de grâce. Puis elle rentre dans son logis, situé dans l'abbaye même, sur la façade de laquelle on a tendu un voile de soie blanche et bleue, décoré partie aux armes de France et de Bretagne, qui sont la lignée paternelle et maternelle.
-------> portrait de Louis XII [#]
-------> Anne de Bretagne, femme politique
 [#] - son sceau [#] - son portrait [#]

Le jour suivant, peu avant midi, les évêques lui donnent l'eau bénite dans une chapelle annexe. Puis Louise [de Savoie, mère de François Ier] et le roi, flanqués d'une pléïade de princes et de seigneurs, et au milieu d'une foule grandiose, l'accueillent à l'entrée du choeur, où se tiennent d'autres évêques, des cardinaux et divers hauts dignitaires de l'Eglise.
------> François Ier [#]  - iconographie [#]

Pierre Gringore nous a laissé une description superbe de l'église de Saint-Denis, "moult belle, grande et somptueuse, avec ses voiles de soie, de satins cramoisis, des bannières multicolores, que faisait trembler l'éclat des fanfares et des trompettes". [*] Des étoffes précieuses, armoriées aux armes de Claude, pendent partout dans l'église. Les flambeaux et les cierges reflètent magnifiquement les joyaux, bijoux et parures des invités. Un trône d'or est destiné à la reine, surmonté d'un dais orné de cordelières d'Anne de Bretagne et soutenu par quatre piliers d'argent, s'élève sur une estrade dressée au-dessus des choeurs où reposent le père et la mère de Claude. On y parvient par un escalier de bois qui se trouve vis-à-vis du grand autel. En retrait, des sièges ont été préparés pour les duchesses. A gauche et à droite de l'estrade centrale, les charpentiers ont construit d'autres estrades, plus basses, réservées aux grands seigneurs, aux ambassadeurs, aux prélats. Sur le grand autel où reposent des reliques, brille une croix de pierreries. Deux autels plus petits l'encadrent, et sous un ciel de soie rouge resplendissent la couronne et l'épée de Saint Louis. Sur les corporaux, les plus riches aiguières, les coupes les plus rares, les nappes de dentelle les plus légères.
------> dais : iconographie [#][#][#][#] - carte Amoureux (tarot Cary-Yale) [#] - Chariot (tous tarots) [#] - dais royal [#]

Des gardes ouvrent la porte au son des cloches. La reine paraît alors, progressant majestueusement entre les évêques de Toulouse et de Laon. Elle est vêtue d'un manteau de velours bleu, à longue traîne semée de lys, sous lequel apparaît la cotte blanche, dont les boutons sont en diamants. Un corselet d'hermine mouchetée couvre sa taille. Sur son corsage coule un collier de pierres et pend une croix de rubis. Enfin, sa coiffe de satin blanc disparaît sous les émeraudes : "Monseigneur le Connétable duc de Bourbonnais et d'Auvergne, écrit Pierre Gringore, la soutenait à droite, et Monseigneur de Vendômois à gauche, après eux venaient pour aider Monseigneur de Vendôme prince de La Roche-sur-Yon, Monseigneur de Genève frère et fils du duc de Savoie et frère de Madame [Louise de Savoie], Monseigneur le comte de Guise, frère du duc de Lorraine et de Bar. Ainsi s'assit ladite dame et monta en son siège royal, et Monseigneur en arrière soutenait la couronne comme il est dit, Monseigneur de Bourbon, Monseigneur de Vendôme à gauche soutenant le manteau royal. Le prince de La Roche-sur-Yon, ayant le genou en terre, tenait le sceptre, Monseigneur de Guise tenait la main de Justice pour soulager ladite dame. Ils étaient tête nue. Les duchesses s'assirent à droite, les comtesses à gauche, en tel ordre que par avant avaient marché. Madame d'Assigny, vicomtesse de Couatmen, dame d'honneur de ladite dame, eut le lieu vis-à-vis de la reine. Puis vint ladite dame devant le Châtelet de Paris, où elle trouva sur un grand échafaud un arbre ayant plusieurs branches comme un arbre de Jessé. Sur le haut étaient un roi et une reine couronnés représentant le Roi et la Reine. De chaque côté de ces branches étaient plusieurs princes et princesses, rois et ducs de Bretagne, montrant la lignée et généalogie dont était venue ladite dame. Au bas de l'échafaud il y avait quatre dames nommées Sévérité, Mansuétude, Loi et Coutume." [*]
------> allégories dans le tarot dit de Charles VI [#]

Les duchesses d'Alençon et de Vendôme coiffées d'or portent les deux côtés de la traîne, et Madame de Ranestain en soutient la pointe. Au-devant marchent les princes du sang, suivis des duchesses et des comtesses au cerclet vermeil. Le Te Deum Laudamus retentit à l'instant où les cardinaux accueillent la reine. Le légat Philippe de Luxembourg, cardinal du Mans, qui officie, l'oint des saintes huiles. Louise de Savoie ouvre son manteau et Marguerite [soeur de François Ier] écarte les voiles. Le prélat, touchant le front de Claude, murmure : "Ungo te in regnam de oleo santificato, in nomine Patris et Filii et Spiritus Sanctis." Puis il lui tend le sceptre et la main de justice [détails ici] avant de lui passer l'anneau. Monseigneur d'Orval présente, sur un coussin moucheté d'hermine, la couronne à la reine, couronne soutenue d'un côté par le duc de Bourbon, de l'autre par le duc de Vendôme.
------>  les huiles saintes [#]
------> le sacre des rois et des empereurs [#] - sacre du dernier empereur d'Autriche [#]

Le même légat célèbre la messe, flanqué de chantres venus de Blois. L'archevêque de Tours lit l'Evangile. Puis vient l'offrande à Dieu, faite sur l'autel. Les princes y conduisent Claude : "La duchesses d'Alençon, nous dit Hilarion de Coste, lui présenta le pain d'or et d'argent; la douairière d'Alençon, le vin dans un pot d'or; et la douairière de Vendôme, les treize pièces d'or monnayé; après que la Dame d'honneur eut reçu le pain d'or de Mademoiselle de Porcien; le vin de Madame de la Chambre de Savoie; et l'or de Mademoiselle de Lestrac. [**] Après la messe, "la Reine ayant été à l'offrande s'en retourna en son siège royal, duquel elle descendit quand la Messe fut dite, pour aller recevoir le Corps de Jésus-Christ avec un grand respect et humilité au même lieu où elle avait été sacrée." [**]

Un magnifique manuscrit de Jean Bourdichon nous laisse le souvenir du sacre de Claude illustré par une allusion généalogique. On y voit au sommet d'un arbre François et Claude. Au-dessous, à droite, Anne de Bretagne et ses deux maris. A gauche, Louis XI et Charlotte de Savoie. Plus bas, Charles VII et Marie d'Anjou. Aux racines de l'arbre, à gauche, Charles VI et Isabeau de Bavière; à droite, Louis d'Orléans et Valentine Visconti.
-----> portraits d'ermites par Jean Bourdichon (St Antoine, St François de Paule) [#]

[*] Pierre GRINGORE, Le sacre, couronnement, triomphe et entréede la très chrétienne reine et duchesse Madame Claude de France, Paris, 1517, Bibliothèque de l'Arsenal
[**] Hilarion de COSTE, Les Eloges et les vies des Roynes, des princesses et des dames illustres en piété, en courage et en doctrine, Paris, S. Cramoisy, 1647

[fin de citation]//////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

L  I  E  N  S

PERSONNAGES ROYAUX CITES :
Claude de France (1499-1524) :
biographie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_de_France_%281499-1524%29
ses portraits : http://derniersvalois.canalblog.com/archives/2007/12/05/14697655.html
généalogie : https://gw.geneanet.org/mgontard?lang=fr&n=reine+de+france&oc=0&p=claude+de+france
son père, LOUIS XII (1462-1515), roi de France : www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article222
sa mère, ANNE DE BRETAGNE (1477-1514) reine de France : www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article132
www.histoire-pour-tous.fr/livres/174-biographies/4368-anne-de-bretagne-h-pigaillem.html
son mari, François Ier, Valois-Angoulême (1494-1547), roi de France en 1515 :
www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Fran%C3%A7ois_Ier/120185

sa belle-mère, Louise de Savoie : https://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-de-savoie/
http://princesse-savoie.fr/les-savoie/les-souveraines-de-savoie/les-duchesses/92-louise-de-savoie/
sa belle-soeur, Marguerite d'Angoulême puis de Navarre (1492-1549) :
biographie courte : http://www.lepoint.fr/histoire/personnages/marguerite-de-navarre-1492-1549-19-07-2013-1706420_1617.php
biographie :
fr.wikipedia.org/wiki/Marguerite_de_Navarre_%281492-1549%29
bibliographie pour agrégatifs : evergreen.loyola.edu/lmorgan/www/courses/fr351/navarrecazauran.htm
"Heptaméron" : fr.wikipedia.org/wiki/Heptam%C3%A9ron
oeuvres de théâtre :
www.theatredefemmes-ancienregime.org/marguerite-de-navarre/
poèmes : poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/marguerite_de_navarre/index.html

GRANDS SEIGNEURS CITES :
"Monseigneur le Connétable le duc de Bourbon et d'Auvergne" :
Charles II de Bourbon (Montpensier 1490- Rome 1527), connétable de France (1515-1521)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_III_de_Bourbon
"Monseigneur de Genève" : Jean François de Savoie, évêque de Genève (1513-1522)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Fran%C3%A7ois_de_Savoie
"Monseigneur le Comte de Guise" : Claude de Lorraine (1496-1550) grand-père de Marie Stuart
http://haute-marne.fr/culture/chateau-du-grand-jardin/le-site/claude-de-lorraine-premier-duc-de-guise/
http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Claude%EF%BF%BDI_er_de_Lorraine_comte_puis_1_er_duc_de_Guise/122744
Monseigneur de Vendôme, Prince de La Roche-sur-Yon :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_de_La_Roche-sur-Yon

AUTRES PERSONNAGES :
Jean BOURDICHON, peintre (ca 1457-1421) : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bourdichon/
Pierre GRINGORE/GRINGOIRE : http://www.larousse.fr/encyclopedie/litterature/Gringore/173697
Philippe de LUXEMBOURG (1445-1519), évêque du Mans nommé en 1476, fait cardinal en 1495, légat du pape :
http://www.catholic-hierarchy.org/bishop/bdluxp.html
https://books.google.fr/books?id=5vNPzlsW17IC&pg=PA304&lpg=PA304&dq=Philippe+de+Luxembourg+ev%C3%AAque+du+Mans&source=bl&ots=NITXUiP6um&sig=bwQwWkXeSaO7yy1YtkeM0mmfgS8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiJ6PSPg-rbAhUwsKQKHWgEAqw4ChDoAQhAMAY#v=onepage&q=Philippe%20de%20Luxembourg%20ev%C3%AAque%20du%20Mans&f=false

SYMBOLES & OBJETS CITES :
Ordre de la Cordelière (créé par Anne de Bretagne en 1498) :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_la_Cordeli%C3%A8re
Couronne de Saint-Louis : https://fr.wikipedia.org/wiki/Couronne_de_saint_Louis
Symboles de la Justice : http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/les-symboles-de-la-justice-21974.html
Main de Justice : https://petitegalerie.louvre.fr/oeuvre/main-de-justice
Te Deum Laudamus (hymne) : https://liturgie.catholique.fr/lexique/te-deum/
video : https://www.youtube.com/watch?v=WJlUP3yDvkQ

LIEUX CITES :
BLOIS : résidence royale
http://www.info-histoire.com/patrimoine/chateau-royal-de-blois/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Blois
https://www.chateaudeblois.fr/2074-histoire-et-architecture.htm
SAINT-DENIS : abbaye royale