23 mai 2011

L'abbaye Maison-Dieu de Saint Morillon

Au fil des livres lus ou relus pour étoffer ce site, on peut découvrir par hasard qu'une digne abbaye, fondée au XIIe siècle par un grand seigneur français jusque-là plutôt très mondain, et troubadour à ses heures, fut dotée du nom de "Maison Dieu" ... XVI MAISON-DIEV [#] Régine PERNOUD : La Femme au temps des cathédrales STOCK 1980[extrait pp. 160] //////////////////////////////////////////////////////////////////////  On sait comment le premier, ou en tout cas le plus connu de nos troubadours, Guillaume IX d'Aquitaine,... [Lire la suite]

17 février 2016

Le coup des deux pots de vin

Deux cruches dans les mains du personnage de Tempérance : ce pourraient être les deux pots de vin d'une chanson médiévale attribuée à François Villon ! carte XIV TEMPERANCE [#]Objets & Outils [#] Jean FAVIER : Le Bourgeois de Paris au Moyen Age, Texto coll. "Le Goût de l'Histoire", 2015(c) Editions Taillandier  2012 et 2015, ISBN 979-10-210-0847-2[Extrait pp. 291-292] ////////////////////////////////////////////////////////////////// texte précédent -----> [#] Duper le tavernier est un jeu, que conte un ouvrage composé... [Lire la suite]
Posté par receptivite à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 juin 2017

un Amoureux de 72 ans

Seul, peut-être, le Tarot Parisien [#] montre un amoureux nettement plus âgé que les habituels jouvenceaux de la carte VI L'AMOUREUX. Pour autant, la "jeunesse" des sentiments et "l'ardeur" du désir amoureux concernent toutes les générations. La littérature germanique connaît bien le cas de Goethe. Comment ne pas évoquer, dans ce blog, l'amoureux transi de 72 ans ? Salutations aux germanistes audacieux qui choisissent un sujet de thèse en-dehors de l'une ou l'autre des nombreuses amours du poète ... carte VI L'AMOUREUX [#]carte... [Lire la suite]
24 mars 2018

"Fuyez ce faux archer, fuyez son arc" (Baïf)

Quels poètes utilisent uniquement comme symbole de l'amour l'arc aux flèches empoisonnées ? Jean Antoine de BAÏF (1532-1589), entre autres. Cette célébrité de la Renaissance est très oubliée aujourd'hui. Il étudia avec Ronsard auprès de l'humaniste Dorat, et devait plus tard passer beaucoup de temps à traduire les Psaumes. Sa poésie amoureuse fut souvent mise en chansons.  A l'évidence, l'oeuvre de Baïf devait figurer dans la bande-son pour la carte VI L'AMOUREUX ! Le recueil de "l'Amour de Francine" en quatre livres parut dès... [Lire la suite]