02 octobre 2015

Le roi idéal fin XVIe siècle

Quelques vers composés fin XVIe siècle nous décrivent la figure d'un ROI IDEAL pour l'époque : honnête, efficace,  soucieux du bien d'autrui et, surtout, restant parfaitement insensible à la flatterie. Ces vers sont dûs à l'écrivain protestant Théodore Agrippa d'Aubigné (Pons 1552 - Genève 1630). Ce pamphlétaire enflammé était l'ami d'Henri de Navarre, futur roi Henri IV. Il fut aussi le grand-père de Françoise d'Aubigné (la future Madame de Maintenon, épouse morganatique de Louis XIV). Théodore Agrippa d' AUBIGNE : "Les... [Lire la suite]

16 mars 2016

Ce vieil enfant, aveugle archer, et nu (1549)

  Le jeune homme de la carte VI L'AMOUREUX, souvent on ne sait trop s'il veut avancer ou reculer. Dans le ciel, Cupidon aux yeux bandés le vise. Cet Amoureux-là, bloqué dans un double mouvement contraire, c'est sans doute l'amoureux chanté par les poètes de la Pléïade. Tarot Visconti-Sforza Pierpont Morgan BergamoMilan, 1450-1480   Joachim DU BELLAY : L'Olive, recueil de sonnets (1549)cité dans Abry, Bernès, Crouzet, Léger : Les Grands Ecrivains de France Illustrés, Morceaux choisis et analysesXVIe siècle Ed. Henri... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Elle allait à grands pas moissonnant et fauchant

La métaphore de la Mort comme "faucheuse" de vies perdure chez les poètes au long des siècles. On la trouve encore souvent au XIXème siècle, par exemple ici chez Victor Hugo. Le ton de ce poète est toujours un peu emphatique à nos oreilles du XXIe siècle : mais ainsi ne fait-il pas mieux résonner la menace sous-jacente à l'imagerie traditionnelle de la carte de tarot XIII-La Mort ? carte XIII [#] Victor HUGO : Les Contemplations (éd. originale 1856) Coll. Folio GALLIMARD 2016[extrait p. 214-215]... [Lire la suite]
24 mars 2018

"Fuyez ce faux archer, fuyez son arc" (Baïf)

Quels poètes utilisent uniquement comme symbole de l'amour l'arc aux flèches empoisonnées ? Jean Antoine de BAÏF (1532-1589), entre autres. Cette célébrité de la Renaissance est très oubliée aujourd'hui. Il étudia avec Ronsard auprès de l'humaniste Dorat, et devait plus tard passer beaucoup de temps à traduire les Psaumes. Sa poésie amoureuse fut souvent mise en chansons.  A l'évidence, l'oeuvre de Baïf devait figurer dans la bande-son pour la carte VI L'AMOUREUX ! Le recueil de "l'Amour de Francine" en quatre livres parut dès... [Lire la suite]
06 juin 2018

Esope et la Lanterne (fable de Phèdre)

Une fable latine parfaite pour illustrer la lampe de l'ermite ... carte IX L'HERMITE [#] - Objets & Outils [#] PHEDRE : Fables choisies, "Les Classiques pour tous", HATIER[Livre III, Fable 19 p.38] /////////////////////////////////////////////////////////////// Aesopus domino solus cum esset famili    Esope était à lui seul toute la maison de son maître.Parare cenam jussus est maturius. Un jour il eut l’ordre de préparer le diner plus tôt que de coutume;Ignem ergo quaerens aliquot lustravit domus, il... [Lire la suite]
Posté par receptivite à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,