III L'IMPERATRICE : Sommaire [#]
II LA PAPESSE : Sommaire [#]
Recherches personnelles (sommaire) [#]
Objets & Outils (sommaire) [#]

berze13Sainte Consorce, abbesse, thaumaturge
(fêtée le 4 octobre)
fresque murale de la "
Chapelle des Moines"
(décorée par des artistes italiens d'influence byzantine)
première moitié du XIIe s.
BERZE-LA-VILLE (71), Bourgogne, France
 - 
www.art-roman.net

Consorce est le prénom de la deuxième fille de Saint Eucher. Ce dernier se fit ermite dans le Lubéron après avoir été moine à Lérins. Quand sa réputation le fit choisir pour évêque de Lyon, ca 434, Eucher ordonna à ses deux filles de devenir recluses. Il ordonna à la première de reprendre sa suite dans sa grotte d'ermite, et à la deuxième, Consorce, de se retirer à Mocton, près du village de l'Escale, dans les Alpes provençales. Elle y construisit une églisé dédiée à St Etienne et un hospitaletum.  Au Xe siècle, ses restes furent transportés à Cluny dont elle devint une sainte patronne. (Source : Wikipedia)

N.B. : sur ce portrait, le sceptre est en fait un crucifix (croix de procession ?)


Reine Radegonde-Graduel abbaye Fontevrault ca1250-60 BM LimogesSainte Radegonde, reine de France
(518, Erfurt - 587, Poitiers)
fondatrice du monastère Ste Croix
(fêtée le 13 août) 
Miniature (Initiale R)
Atelier de Nicolas LOMBARD, Paris
Graduel à l'usage de l'Abbaye Notre Dame de Fontevrault
ca 1250-1260
Possesseurs : 
Aliénor de Dreux-Bretagne; Collégiale St Junien
BM de LIMOGES Ms 002 Folio 169v
© Institut de recherche et d'histoire des textes 
CNRS
www.enluminures.culture.fr

Radegonde, princesse de Thuringe, fut faite prisonnière encore enfant par un fils de Clovis, Clotaire, après le massacre de sa famille en 531. Devenu veuf, il voulut l'épouser; elle s'enfuit mais est rattrapée. Le mariage a lieu à Soissons. La jeune reine est pieuse et soigne les pauvres. Mais plus tard, Clotaire tua le jeune frère de Radegonde, accusé de garder des liens avec Constantinople. Radegonde alors refusa la vie maritale. Elle demande l'habit religieux à St Médard, évêque de Noyon, et obtient de se retirer à Poitiers.

Elle y fonde un monastère qui  sera dédicacé à la Sainte Croix quand Radegonde reçut de l'Empereur de Byzance une relique de la vraie croix. A cette occasion, le poète Venance Fortunat composa l'hymne Vexilla Regis [partition] et le Pange Lingua. La reine refusa d'être abbesse et fit nommer la jeune Agnès à cette charge.

-----> sur Radegonde, cf. dans le blog :  [ABBESSE] Les premières Abbesses (Ste Croix de Poitiers)
-----> Vie de Radegonde, manuscrit copié ca 1100 à Poitiers ou Tours :  
http://www.bm-poitiers.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION&PORTAL_ID=portal_model_instance__ms_250__136__la_vie_de_ste_radegonde_par_venance_fortunat_.xml

 

 

I  L  L  U  S  T  R  A  T  I  O  N  S

Ste CONSORCE/ CONSORTIA (Ve s.) :  
http://www.art-roman.net/berze/berze2.htm

St EUCHER, évêque de Lyon 435-439 :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eucher_de_Lyon
http://www.ccel.org/ccel/eucherius/formulae.toc.html
http://www.patristique.org/Eucher-de-Lyon-Eloge-du-desert.html 

Ste RADEGONDE (518-587) : 
http://www.diocese-poitiers.com.fr/spirituel/radegonde/radegonde.htm

St VENANCE FORTUNAT (ca 530- 609) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Venance_Fortunat

http://www.diocese-poitiers.com.fr/page-daccueil/publications-et-documents/colloque-venance-fortunat
http://i24.servimg.com/u/f24/11/61/74/35/lu057510.gif