29 octobre 2009

[VERTU DE JUSTICE] Iconographie sans son épée

carte VIII LA JUSTICE [#][VERTU DE JUSTICE], cf. [#][#]Recherches personnelles[#]Objets & Outils[#] Cette page recense des visuels relativement rares : ils représentent la vertu cardinale de Justice SANS son épée (mais bien avec son emblème classique de la balance). XIVe siècle  chapelle des Scrovegni, PADOUE - Italie         Guillaume de DIGULLEVILLE : "Pélerinage de l'âme"GIOTTO di BONDONE (1267-1337)                 ... [Lire la suite]
Posté par receptivite à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

28 septembre 2011

[JUSTICE] Iconographie médiévale & Renaissance

VIII LA JUSTICE (sommaire) [#]Recherches personnelles (sommaire) [#] Cette page recense au fur et à mesure les visuels représentant la vertu de justice, avec sa balance d'une main ("peser" le pour et le contre) et son épée de l'autre ("trancher"/décider du choix ou de l'action).   XVe siècle -------> Figure de la vertu de Justice dans le char de triomphe du duc d'Urbino, cf. [#]   XVIe siècle Maître au monogramme "H.... [Lire la suite]
01 février 2012

[CHAR DE TRIOMPHE] allégorie Renaissance

Les chars de triomphe allégorique sont largement représentés dans la peinture de la Renaissance. On y retrouve maints éléments visuels de figures bien connues des cartes de tarot, telle le conducteur du Chariot, mais aussi la Justice ou la Fortune. Exemple ci-dessous pour Urbino. Analyse pour Florence : -----> cf. [#]   Carte VII LE CHARIOT [#] - Rech. personnelles [#]Chars de triomphe à Florence [#] Rome [#] Ferrare [#][CHAR] dans l'art roman [#]   Piero della FRANCESCA (+ 1492)  Dyptique des ducs... [Lire la suite]
14 juillet 2012

[CHAR DE TRIOMPHE] la Florence des Médicis

Impossible d'observer la carte de tarot VII LE CHARIOT dans les jeux italiens anciens sans la relier aux CHARS DE PARADE (trionfi) de la Renaissance. Après avoir documenté les chars de triomphe à Urbino [#], Rome [#], Ferrare [#], voici une analyse des "triomphes" dans la Florence des Médicis (XVe s.-début XVIe s.). Elle est dûe à l'historien médiéviste Jacques HEERS. Illustrations du texte choisies par le blog. Cary Yale Visconti Sforza [1428-1447]Beinecke Library, Yale Univ. carte VII LE CHARIOT [#]carte XXI LE MONDE [#] ... [Lire la suite]
19 janvier 2013

Systèmes allégoriques (Bussagli)

Par le passé, des théories scientifiquement erronées ont servi de support à de riches systèmes allégoriques. Nos regards contemporains en ont à peu près perdu la clef. Le système d'analogies bâti sur la "théorie des humeurs" en est un bon exemple. Il ne permet certes pas de décoder "mécaniquement" le visuel d'une carte de tarot. Mais il représente bien une manière de lire les symboles qui est typique du mental médiéval et Renaissance. Langage Symbolique [#]Cesare Ripa [#] Marco BUSSAGLI : Le Corps, anatomie et symboles coll. Repères... [Lire la suite]
19 octobre 2013

[MAT] Le Mat du Visconti : un sot, voire la sottise elle-même ...

 carte LE MAT (sommaire) [#]Recherches personnelles (sommaire) [#] Les tarots italiens du XVe siècle qui nous restent ont des cartes d'atout qui ne sont ni nommées, ni numérotées. Leur ressemblance est parfois incroyable avec des oeuvres picturales connues de leurs contemporains. Ainsi, le "Mat" des tarots Visconti Sforza (jeu Pierpont Morgan, mi-XVe s.) ressemble-t-il étrangement à une allégorie célèbre de la Sottise, en plus déguenillé ... (recherche en cours d'autres visuels de cette allégorie)   carte du jeu... [Lire la suite]

12 novembre 2013

[PENDU] symbole de la "sécurité" dans la propagande des cités-Etats

carte XII LE PENDV (sommaire) [#] Ambrogio LORENZETTI (ca 1290-1348) : Les effets du Bon Gouvernement à la campagne détail de la fresque, Sienne, Palazzo Publico Dès ses débuts au XIVe siècle, la peinture profane fut un outil de propagande des cités-Etats d'Italie du Nord. Le motif visuel du pendu est alors utilisé par Sienne à titre d'emblème pour l'allégorie du pouvoir, "Securitas" (la sécurité, nous dirions peut-être le maintien de l'ordre public). Ici, le pendu est pris dans son sens le plus concret : le brigand fauteur de... [Lire la suite]
08 mars 2016

Ballade de la Fortune (Villon)

"Tout le long de cette ballade [de François Villon], c'est Fortune qui parle. Le poète se fait sermonner, bafouer et menacer par ce personnage allégorique, par cette divinité malveillante qui aime à se vanter de ses méfaits. Le thème n'était pas nouveau, et le procédé du discours direct était fréquent dans la poésie du XVe siècle. On trouve l'un et l'autre dans la Ballade CXIII de Charles d'Orléans, et dans beaucoup d'autres oeuvres - Ici, dans les strophes 2 et 3, Fortune passe en revue ses exploits; le procédé de l'énumération, cher... [Lire la suite]
27 mai 2017

L'allégorie du Temps dans l'opéra sous Louis XIV

Parmi les anecdotes de son voyage en France sous le règne de Louis XIV, un chrétien syrien raconte une soirée à l'opéra ... Le personnage à la faux du prologue est déjà une allégorie du Temps, vers 1708, à Versailles ... A verser au débat sur la carte de tarot XIII, avec son geste de faucheur ... Objets & Outils [#] - carte XIII [#]     Hanna DYAB : D'Alep à Paris - Les pérégrinations d'un jeune Syrien au temps de Louis XIVrécit traduit de l'arabe (Syrie) et annoté par Paule Fahmé-Thiéry, Bernard... [Lire la suite]
06 juillet 2017

Fortune et Infortune (iconographie)

L'allégorie de la Fortune est parfois dédoublée : Fortuna (la bonne fortune, le bonheue, la réussite) et Infortunium (la fortune adverse, l'infortune, le malheur). Exemple : les deux gravures sur cuivre de Sebald Beham (Nüremberg 1500 - Francfort 1550) Carte X ROVE DE FORTVNE [#]   Sebald BEHAM "Fortuna" (La Fortune) gravure, 1541 - Coll. Rosenwald, National Gallery, Washington Symboles "positifs" : la femme vient de monter un escalier, elle marche vers la droite de l'image, elle a une palme à la main, sur la roue de fortune... [Lire la suite]