Embarquement immédiat pour la Tunisie et l'île de Djerba ... Hanna Dyâb était un chrétien maronite syrien. Il voyageait d'Alep à Paris avec le Français Paul Lucas dans les années 1707-1708. Sans que lui-même le sache, son récit éclaire deux éléments iconographiques traditionnels des tarots anciens : les ossements sur le sol de la carte XIII, et la haute tour sur la carte XVI MAISON DIEU. 

carte XIII [#] - carte XVI MAISON DIEV [#] - Architecture & Bâtiments [# 

 

Hanna DYAB : D'Alep à Paris - Les pérégrinations d'un jeune Syrien au temps de Louis XIV
récit traduit de l'arabe (Syrie) et annoté par Paule Fahmé-Thiéry, Bernard Heyberger et Jérôme Lentin, Actes Sud Coll. Sindbad, juin 2015
[extrait pp. 161 sq.]//////////////////////////////////////////////////////////////////

tour de crânes à Djerba - gravure XIXe s

Par la suite, nous sortîmes pour partir à la découverte de la ville [Djerba]. Un jour que nous nous promenions, nous passâmes par une place où nous vîmes trois tours élevées, bâties à la manière d'un pain de sucre. Elles étaient faites de crânes. Nous nous étonnâmes de ce spectacle effrayant. Un vieil homme passait par là. Nous lui demandâmes :
- Que signifient ces crânes ainsi maçonnés ?
- Cette ville était aux mains des chrétiens espagnols. Les maghrébins qui les ont combattus leur ont repris ces terres de gré ou de force. Quand ils arrivèrent à la ville, elle se rebella contre eux. Elle demeura assiégée pendant trois mois. Ils ne réussirent à la conquérir qu'en l'affamant. L'émir qui était venu la combattre avait juré que, s'il la réduisait, il tuerait ses habitants jusqu'au dernier, hommes, femmes et enfants. Lorsqu'il eut pris la ville, il ordonna à ses troupes de les tuer, sans en épargner aucun. Ils bâtirent ces tours avec les crânes des morts, afin que les générations futures se souviennent. Les corps sont à l'intérieur, et tout autour sont disposés les crânes de ceux qui ont été tués, comme des grosses pierres de construction jointoyées avec du plâtre pour ne pas se détacher et rester en place pour les siècles à venir. [1]

-----> Défilé des Turcs aux montagnes d'ossements  [#]

A ce triste récit, nous nous désolâmes du sort des gens de ce pays qui s'appelle Afrique, qui comptait dix-huit évêchés, et qui est fameux dans les chroniques. [2]


Notes :

[1] Paul LUCAS (Deuxième voyage du sieur Paul Lucas dans le Levant, p. 219) en donne une description légèrement différente, il parle d'une pyramide (dessin p.221). Il précise que c'est "le tombeau des Chrétiens qui furent tués par Arcan le Chek, qui conquit l'île sur la chrétienté".

Après la prise de Djerba par les Espagnols et leurs alliés en mars 1560, la flotte chrétienne connut un désastre face à la flotte turque, commandée par Piyale Pacha et Turgut Reis (Dragut). Les Espagnols capitulèrent finalement le 31 juillet 1560 : Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II, rééd. Paris, 1982, t.2, p. 285-296. La pyramide de crânes est restée en place jusqu'en 1848. Pour une synthèse illustrée des descriptions existantes, voir Charles Monchicourt [...] [texte de 1913 ici]

[2] Ifriqiya désigne cette partie de l'Afrique du Nord qui, dans la continuité d'une partie des provinces de l'Afrique romaine, puis de l'Afrique chrétienne (à laquelle Hanna se réfère ici), a constitué, après la conquêtre musulmane par les Omeyyades, les territoires soumis successivement au pouvoir des Aghlabides, des Fatimides et des Hafsides, avant la conquête ottomane, et qui correspondent aujourd'hui à la Tunisie, au Constantinois [algérien] et à la Tripolitaine [lybienne].

[fin de citation] /////////////////////////////////////////////////////////////////////
Extraits du même ouvrage : Histoire de dais vers 1708 [#] - Allégorie du Temps dans l'opéra sous Louis XIV [#] - Le supplice de la roue pour les assassins [#

 

L  I  E  N  S

 

L'auteur du récit : http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature-etrangere/dalep-paris

ILLUSTRATION : indiquée sur le net comme étant une gravure parue dans  Il Mediterraneo, Spirito Battelli éd., Florence, Italie, 1841

LIEUX CITES :
DJERBA (Tunisie) : 
http://encyclopedie-afn.org/Historique_Djerba_-_Ville
http://www.larousse.fr/encyclopedie/autre-region/Djerba/116693

 

AUTRES AUTEURS CITES :
Charles MONCHICOURT (1873-1937) : http://www.idref.fr/026664704
http://www.hachettebnf.fr/lexpedition-espagnole-de-1560-contre-lile-de-djerba-essai-bibliographique-recit-de-lexpedition

"L'expédition espagnole de 1560 contre l'île de Djerba : essai bibliographique, récit de l'expédition, documents originaux" / par Ch. Monchicourt,... Editions Leroux, Paris, 1913 : texte en ligne sur Gallica (le chapitre sur la Tour des Crânes commence p. 152)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58105302/f189.item